Accueil
Nos Chats
Galerie Photos
Demande de renseignements
Contact
Réservation sur prochaines naissances
Information Chatterie
Le chat Chartreux
Liens vers des sites amis
NOS EXPOS
Chats de Maison / Fleurs
Mon JARDIN

PRODUITS TOXIQUES POUR VOTRE CHAT

 

Les pyréthrinoïdes

En ce qui concerne les chats :

ces animaux ont un sévère défaut en une enzyme de détoxification banale (chez les autres mammifères), la glucuronyltransférase.

 Son boulot est de coller sur des produits toxiques un espèce de tag qui dégrade la molécule et la destine aux ordures. Je le redis en français : un toxique arrive dans le foie, les cellules du foie le prennent en charge, le reconnaissent pour "étranger et indésirable", essaient de le couper en petits bouts et lui collent sur la tronche une étiquette sucrée qui abîme le produit toxique et le fiche à la poubelle. Sauf que chez le chat ce processus d'étiquetage ne fonctionne pas du tout. C'est valable pour les pyréthrinoïdes, mais aussi pour nombres d'autres molécules "étrangères" au chat, comme le paracétamol  ou nombres d'huiles essentielles. Et pour ceux qui se posent la question : oui, je simplifie l'extrême complexité du métabolisme hépatique, si vous voulez aller plus loin je vous conseille un bouquin de toxicologie et de physiologie hépatique.

La perméthrine et ses copains sont donc hautement toxiques pour les chats !

Les symptômes les plus souvent décrits chez les chats sont des tremblements musculaires, une myoclonie, de l'hyperesthésie, des convulsions, de l'hyperthermie, de l'hypersalivation, de l'ataxie, une mydriase voire une cécité temporaire (par ordre décroissant de fréquence). Ils commencent à apparaître dans les 1-40h suivant l'application d'un spray ou spot-on (médiane 8 heures).

La bonne nouvelle, c'est que ces symptômes sont réversibles.

La mauvaise, c'est que le chat risque de mourir, le temps qu'ils disparaissent.

Le boulot du vétérinaire est donc essentiellement de maintenir le chat en vie et de gérer les complications.

Si vous avez du temps à perdre avant d'amener votre chat empoisonné à votre véto (mauvaise idée, mais supposons que vous attendez un taxi, ou que la route sera très longue), lavez votre chat à l'eau tiède (pas chaude, pas froide !) avec du savon s'il a le produit sur la peau.

Vous pouvez traiter l'environnement (la maison) avec ces molécules, même si vous avez des chats, mais pas en leur présence. Ne les laissez pas rentrer avant d'avoir bien aéré. Choisissez une formulation en diffuseur, qui ne risquera pas de laisser des dépôts comme un produit à diluer dans un seau et à passer sur le sol, par exemple. Vous mettez le diffuseur en action, vous partez, vous revenez trois heures plus tard, vous ouvrez tout en grand, et quand c'est bien aéré, vous laissez les chats rentrer.

Si vous mettez sur votre chien un spot-on à base de pyréthrinoïdes, et qu'il est très proche de votre chat, séparez les, histoire que le chat ne s'allonge pas sur son dos et ne se prenne pas le produit.

Attention : ces produits sont très toxiques pour les poissons (et les batraciens). Évitez d'utiliser les diffuseurs pour l'habitat si vous avez un aquarium !
Les oiseaux y sont par contre très résistants.

En passant, parlons "chimique" dit "naturel"

Alors vous allez sans doute vous dire : "bon, ok, il dit que c'est pas dangereux si c'est bien utilisé, mais dans le doute, je voudrais un truc plus naturel".

Déjà, n'oubliez pas que les produits naturels sont tout aussi chimiques que les produits artificiels, cette distinction ne veut rien dire. On peut parler de degré de purification, de complexité, de potentialisation ou de tout un tas de truc, mais si c'est actif, c'est grâce à la chimie. Et l'homme n'a pas plus inventé la chimie que l'électricité. Les pyrèthres sont chimiques et naturels, comme l'azadirachtine de l'huile de neem, le curare ou la digitaline. Efficaces et dangereux.

Vous lirez sans doute, au détour du net, un article ou un post sur un forum conseillant l'utilisation d'huiles essentielles, comme celle de Tea-Tree. Encore une fois, prenez garde aux huiles essentielles ! Ce n'est pas parce que quelque chose est naturel que ce quelque chose est bon, ou meilleur qu'un produit de synthèse, que ce soit en termes d'efficacité, ou d’innocuité. Tout le monde sait qu'il y a plein de plantes toxiques, que la dose fait le poison, etc... Ben c'est pareil pour les huiles essentielles. Dans le doute, abstenez-vous, et n'oubliez jamais que les chats sont particulièrement sensibles à tout un tas de produits inoffensifs pour d'autres mammifères (et maintenant vous savez même pourquoi).

Alors, oui, je sais qu'on va encore me dire que l'aromathérapie, c'est super, etc. Bon, soyons clairs : je n'y connais rien. Je sais que les huiles essentielles sont pleines de molécules chimiques très actives, et qui peuvent être très efficaces, donc non, a priori, je n'ai rien contre les huiles essentielles. Par contre, qui a sérieusement (je veux dire, vraiment sérieusement, pas juste lu trois bouquins !) étudié le sujet ? Qui peut me donner le titre d'un livre plein de références sérieuses, de publications scientifiques, en double aveugle et tout le reste ? Sans ce type d'études fiables, on en reste à une méthode d'essais-erreurs sur des cas individuels, d'approximations et d'application de recettes dont personne ne connaît la source. Et avec ce genre de méthodes, je continuerai à voir des chats intoxiqués aux huiles essentielles, et des peaux de chiens cramées par des shampooings en contenant. Non, pas à chaque fois, pas dans tout les cas, les pures sont dangereuses, les diluées moins, ok, dans quelle mesure ? Quelle est la marge de sécurité pour la propriétaire d'un chat qui veut bien faire et utiliser des produits naturels pour ses animaux ? Et vous rendez-vous compte de votre responsabilité quand vous propagez ce genre de recettes ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Au LES MEDICAMENTS

Au premier rang de

Au premier rang des pharmacies familiales, on trouve deux produits très dangeureux pour le chat :

ASPIRINE (toxique dès 25mg/kg) - PARACETAMOL (toxique dès 50mg/kg)

Parmi les autres produits, nous citerons les plus usités : PHENITOINE, DIGOXINE, CHLORAMPHENICOL, GRISEOFULVINE, ADRIAMYCINE, CETRIMIDE, CHLORHEXIDRINE, ALCOOL ETHYLIQUE, IODE, IODOPHORES, ...

PRODUITS DOMESTIQUES

Dans les armoires et penderies : NAPHTALINE - Dans la cuisine : la plupart des PRODUITS D'ENTRETIEN - Dans la salle de bain : SAVON - Dans le garage : PRODUITS D'ENTRETIEN POUR LA VOITURE, sans oublier : LES PEINTURES AU PLOMB, L'ANTIGEL (Ethylène-glycol qui peut être fatal à partir de 1,5 ml/kg), les INSECTICIDES (surtout ceux qui sont : Organophosphorés, Organochlorés), les ANTI-LIMACES, certains HERBICIDES, RATICIDES (Dicoumarol : anticoagulant) ...

ALIMENTS

Certains aliments ne sont pas bons pour nos chats : CHOCOLAT (théobromine), PORC CRU (maladie d'Aujeszky), POISSONS D'EAU DOUCE CRU (Vitamine B1 détruite -Thiamine- ), OIGNONS, AVOCAT, ...

PLANTES

Les plantes d'appartements occupent une grande part de responsabilité dans les intoxications dont sont victimes nos petits amis à quatre pattes, peut être parce que le chat pour s'amuser mordille plus facilement les feuilles de celles-ci. Néanmoins, certaines plantes de jardins sont aussi à éviters pharmacies familiales, on trouve deux produits très dangeureux pour le chat :

En voici quelques unes :

NOM DE LA PLANTE :

PRINCIPAUX SYMPTOMES

ARACEES, AMARYLLIDACEES, AUCUBA, LILACEES, MIMOSA DU JAPON

TROUBLES GASTRIQUES

ALLAMANDA, DIPLADENIA

TROUBLES INTESTINAUX

AZALEE, CYCLAMEN, EUPHORBIACEES, FICUS, HOUX, MIMOSA DU JAPON, RHODODENDRON

TROUBLES GASTRO-INTESTINAUX

ABRUS, SOLANUM PSEUDOCAPSICUM

TROUBLES GASTRO-INTESTINAUX RETARDES

LANTANA

TROUBLES HEPATIQUES

FICUS, PHILIDENDRON, DIFFENBACHIA

TROUBLES RENAUX

ABRUS, CYCLAMEN, GUY, RHODODENDRON

TROUBLES CARDIO-VASCULAIRES

ABRUS, AMARYLLIDACEES, GUY, IPOMOEA, MIMOSA DU JAPON, PHILODENDRON, RHODODENDRON SOLANUM

TROUBLES NERVEUX

ALLAMANDA, AMARYLLIDACEES, CHRYSANTHEME, LILACEES, PRIMEVERE, SPARMANNIA

TROUBLES CUTANES : DERMATITES ALLERGIQUES

ALLAMANDA, ARACEES, EUPHORBIACEES, FICUS

TROUBLES CUTANES : DERMATITES DUES A UNE IRRITATION MECANIQUE ET CHIMIQUE

LANTANA

TROUBLES CUTANES : PHOTOSENSIBILISATION SECONDAIRE

ARACEES, EUPHORBIACEES, FICUS

TROUBLES OCULAIRES : Après contact avec la sève

ANEMONE, MUGUET, JONQUILLES

CONTRACTIONS MUSCULAIRES

 

NE PAS OUBLIER : Que certaines plantes font parties d'une famille (exemple : FICUS qui regroupe, entre autre, le caoutchouc, ...). Que lorsque votre fleuriste vous vend des fleurs "sans danger", rappellez-vous qu'il n'a pas reçu de formation spécifique concernant la toxicité des plantes envers les animaux. Que ce n'est pas parce que vous n'avez jamais entendu parler d'un quelquonque accident, que cela ne se produira pas.

CENTRE ANTIPOISON :

En cas d'intoxication de votre chat, contactez le centre anti-poison le plus proche de chez vous afin qu'il vous conseille et rendez-vous le plus rapidement possible chez votre vétérinaire.

CENTRE ANTIPOISON CNITV Alfort : 01.48.93.13.00

CENTRE ANTIPOISON CNITV Nantes : 02.40.68.77.40

CENTRE ANTIPOISON CNITV Lyon : 04.78.87.10.40

CENTRE ANTIPOISON CNITV Toulouse : 05.61.19.39.40

retour >

 

produits toxiques pour le chat
© 2017 chartreux de la barguelonne